La colère est une réaction physique et psychologique à une situation que nous jugeons frustrante, injuste, douloureuse ou énervante. Cet état affectif violent est l'expression de notre mécontentement et peut se manifester par une perte de contrôle, un dépassement de nos limites, des comportements violents et préjudiciables pour nous et notre entourage. Une personne colérique voit son rythme cardiaque et sa respiration s'accélérer, elle parle plus fort, entre en état d'agitation et se sent sous tension nerveuse et émotionnelle. Etouffer sa colère empêchera son expression mais ne résoudra pas la tension interne, voici donc 9 astuces pour maîtriser votre colère et apprendre à mieux la dissiper. 

Déplacez-vous

Si vous êtes dans une situation où vous pensez perdre le contrôle de votre humeur, de vos émotions et comportements, le simple fait de changer de pièce, d'aller dans un jardin, de sortir marcher quelques minutes vous aidera à vous tranquilliser. Cette méthode à priori très simple suffira pour vous détendre car elle vous détourne des éléments responsables de votre exaspération. Il sera ensuite beaucoup plus facile pour vous d'apaiser et atténuer votre colère.

Respirez

Respirez profondément et focalisez votre concentration sur votre respiration (en comptant les secondes, ou en vous disant « calme toi et respire »). Ceci diminuera la tension émotionnelle que vous ressentez et focalisera votre attention sur votre corps, plutôt que sur ce qui a provoqué votre agacement. La respiration abdominale est une excellente technique de relaxation et d'apaisement, celle-ci vous permettra d'oxygéner votre corps et cerveau. Elle adaptera tout votre corps à un rythme plus lent (celui de votre respiration), plutôt qu'à la frénésie et à la violence de la colère.

RafraÎchissez-vous

Conséquence physique de l'accès de colère : l'activité cardiaque augmente, et vous pouvez ressentir un sentiment d'excitation, d'ébullition et d'agitation. Le fait de boire de l'eau et de vous rafraîchir le visage diminuera votre température, baissera votre tension psychique et votre frustration.

Massez-vous

Vous seriez étonnés d'observer le nombre de muscles tendus, stressés et crispés par une colère noire. Or cette crispation augmente la tension, le sentiment d'être dépassé, énervé et amer. Effectuez cette expérience : contractez quelques secondes vos muscles situés dans le haut de votre visage (front, yeux) et constatez à quel point cela provoque de la fatigue nerveuse. Lorsque vous sentez l'exaspération et la furie monter, massez-vous les muscles tendus par la bouffée de colère : ceux situés au niveau du visage, de la nuque, du cou et des épaules. Vous arriverez ainsi à décolérer et vous observerez à quel point la colère n'est pas que psychologique, mais aussi physiologique.

Communiquez

Il ne faut pas confondre « contrôler sa colère » et « tout accepter ». Apprendre à mieux exprimer et contrôler ses émotions ne veut pas dire que vous avez tord, ou qu'il faille accepter passivement toute situation d'animosité. Prenez donc l'habitude d'exprimer votre mécontentement, mais simplement de l'exprimer de manière calme et non violente. Au lieu donc de ne rien dire (ce qui augmenterait votre amertume et dépit), adaptez votre communication au cadre dans lequel vous êtes (entreprise, famille, amis), et n'hésitez pas à vous exprimer votre ressentiment. Utilisez des expressions comme : « je ne comprends pas », « je suis vraiment étonné par... », « je trouve ça vraiment exagéré ». Le tout est de ne pas hurler, insulter, crier, menacer ou provoquer des disputes et conflits.

pRENEZ DU Recul

Après que votre énervement se soit dissipé et après avoir retrouvé votre calme, profitez de cet apaisement pour réfléchir et prendre du recul sur l'emportement et l'agacement que vous avez vécu. Posez-vous ainsi un certain nombre de questions :

  • Qu'est-ce qui a fait que j'ai libéré ma colère ?

  • Ais-je eu raison d'être aussi exaspéré ?

  • Le fait de déverser ma colère m'a t'il aidé à résoudre la situation ? 

  • Quelles ont été les conséquences de ma colère ? (augmentation du sentiment de stress, haine, envie de vengeance, tristesse ?)

  • Y aurait-il une meilleur manière d'exprimer ma nervosité si la situation se reproduit ?

Evitez les situations à risques

Si vous avez un tempérament ou un caractère sanguin, hypersensible, susceptible ou impulsif, il est important que vous compreniez ce qui peut déclencher votre courroux. Apprenez ensuite à vous mettre à l'écart de ces éléments déclencheurs. Sachez dire non et éviter le contact avec certains lieux, certaines personnes, circonstances ou pratiques (alcool, etc) qui ont l'habitude d'attiser votre mécontentement. Il est toujours plus simple d'éviter la colère en étant pas énervé du tout, privilégiez donc les moments et contextes de détente aux contextes qui provoque nervosité, anxiété et disputes.

Faites du Sport

Pratiquez une activité physique régulièrement et tâchez de maintenir un rythme constant d'activité. Les disciplines cardiovasculaires (jogging, marche, vélo...) vous permettront de vous défouler, de décharger les énergies négatives tout en étant dans un environnement apaisant (forêts, parcs et autres espaces aérés et naturels). Le Yoga a aussi des vertus relaxantes, pensez simplement à ne pas entrer dans l'excès d'activité sportive, au risque d'augmenter votre impulsivité. En cas de coup de colère, sortir pour effectuer une marche rapide dans votre quartier vous permettra de sécréter des hormones nécessaires à votre apaisement (tels que les endorphines).

rattrapez-vous

Si malgré tous vos efforts, vous n'avez pas pu vous contrôler et que vous avez vécu une grosse dispute, il est important de gérer avec apaisement les conséquences de votre emportement. Afin d'éviter les sentiments d'inimitié, de rancune ou de tristesse entre vous et votre entourage, ne transformez pas vos épisodes colérique en vie colérique. Demandez donc pardon si vous vous êtes emporté plus que de raison, et essayez de nouveau de discuter calmement sans paraître furieux. Ne donnez pas l'impression d'avoir une personnalité entièrement colérique et agressive, afin de ne pas décourager ou faire peur à votre entourage.

Si malgré tout, vous ressentez des difficultés pour gérer votre colère et votre agressivité, que vous avez du mal à déstresser et que vous semblez hypertendus, Psy n You vous permet de contacter des psychologues spécialisés dans la gestion de la colère et de la communication, qui vous aideront à mieux gérer vos émotions.

Pour échanger avec nos psychologues et amorcer une psychothérapie, c'est par ici