Passer par des moments difficiles, avoir des coups de mou, des coups de blues ou même des moments de déprime, font partie des aléas de la vie dont personne n’est totalement à l’abri. Être triste, démotivé, découragé, fatigué ou manquer de confiance en soi n’est jamais bon pour le moral et cela peut entraîner des complications si nous n'en détectons pas les signes rapidement. Pour sortir de ces phases difficiles, on vous présente 7 conseils et méthodes à suivre et adopter au quotidien.

Distinguez coup de blues et dépression 

Un coup de blues est une forme de déprime passagère qui n'envahit pas la pensée et la vie de l'individu. La personne se sent triste, ressent moins d'énergie et d'enthousiasme que d'ordinaire, mais ne sent pas pour autant que sa vie bascule, et ne ressent pas une souffrance caractérisée tout au long de la journée. La dépression est quant à elle une maladie qui a un caractère omniprésent et qui est installée sur la durée (au moins deux semaines). Une personne dépressive ressent une souffrance importante, constituant un changement par rapport à ses états d'âmes précédents, et impliquant un bouleversement de sa vie quotidienne. 

Le fait de souffrir psychologiquement, d'être triste ou de traverser une phase difficile ne suffit donc pas pour identifier une dépression, et l'attention doit être portée sur la durée et l'intensité de la souffrance vécue, sur les répercussions sociales et psychologiques de la tristesse, et sur les capacités et énergies disponibles pour aller de l'avant.

Changer ses comportements 

Pour commencer à aller mieux, une première étape d’acceptation est fondamentale pour être en accord avec vous-même et vos besoins. Sachez donc identifier lorsque vous n’allez pas bien, soyez attentifs si vos proches vous font remarquer un changement d'attitude ou une agressivité anormale de votre part. Acceptez votre mal-être et réfléchissez aux éléments qui pourraient vous peser au quotidien. 

Après cette étape d'introspection et de recul, tâchez de limiter tout ce que vous avez identifié comme pesant sur votre moral, tout ce qui pourrait être nocif autour de vous : une consommation d’alcool qui a augmenté, une relation toxique qui commence à peser, un entourage malveillant, la pression du quotidien, une surcharge de travail, etc. Entourez-vous de personnes bienveillantes qui pourront vous aider à surmonter cette phase et qui vous écouteront sans émettre de jugements ou critiques, que ce soit des amis, des membres de votre famille ou un psychothérapeute. N’oubliez pas qu’il est important de parler, de s’exprimer le plus ouvertement possible et ne pas refouler ses émotions. 

Faites du sport

Pratiquer l’activité de votre choix, celle qui vous procurera le plus de bien-être : du yoga pour vous relaxer et relâcher toutes les tensions corporelles, de la boxe si vous avez besoin de vous défouler ou pour apprendre à vous maîtriser, ou encore la course, qui est fortement recommandée car elle vous aidera à sécréter de l’endorphine, l’hormone du plaisir. Ces activités sportives auront des bienfaits sur votre organisme, mais également sur votre moral car cela vous permettra de briser votre quotidien pour vous recentrer sur vous-même. La règle d'or est que votre activité doit vous procurer du plaisir, inutile donc de vous contraindre à faire un sport qui demande trop d’engagement, de stress ou d'objectifs anxiogènes. Vous ne devez pas être champion du monde, vous devez respirer et vous dépenser. 

Brisez la routine

Il est tout à fait fréquent d'avoir le besoin de s'isoler durant un coup de blues, mais gardez à l'esprit que rester seul dans son coin et répéter les mêmes journées pourrait accroître vos pensées négatives et votre mal-être. Changez votre routine, sortez, et si vous êtes de nature solitaire, alors sortez seul, réservez vous du temps pour vous-même tout en brisant la routine quotidienne. Faites de longue promenade, aller à des expositions, des concerts, participer à des ateliers de dessin, de poterie, inscrivez-vous dans un groupe de parole, etc.

Les idées d'activités ne manquent pas, elles vous seront bénéfiques car elles vous permettront de découvrir de nouvelles sources de plaisir, et vous permettront de rencontrer de nouvelles personnes qui pourront vous enrichir personnellement et socialement.

Mangez, sainement 

Les coups de blues peuvent affecter votre alimentation : la baisse d’énergie, la fatigue, le stress, la pression et la tension nerveuse peuvent entraîner une perte d’appétit, l'installation de mauvaises habitudes alimentaires, ou même des tendances boulimiques en cas d'évolution en état dépressifs. Durant une période de déprime, se lever de son lit et se préparer à manger peut constituer une tâche insurmontable, poussant certains vers la cuisine facile mais grasse du type junk food, et d’autres à sauter des repas par manque d’appétit. 

Mais il est important de savoir que votre cerveau consomme 25% de votre énergie, il est donc nécessaire de lui apporter les nutriments indispensables à son bon fonctionnement. Il existe des aliments qui aident à lutter contre la déprime passagère et qui favoriseront votre bien-être aussi bien physique que mental. Privilégiez les aliments riches en oméga 3 qui aident à lutter contre la dépression : saumon, les sardines, le thon, les noix, l’avocat, le lait entier, les épinards, le chou-fleur et d’autres aliments. Il est également important d’éviter les aliments transformés, riche en gras et en sucre, du type jus de fruit, crème glacée, frites, chips, sauces et viandes grasses, etc, car ces derniers ont des effets inflammatoires, nuisent à la régulation des émotions et favorisent le stress et l’anxiété

Décorez, rangez

Mettre de l’ordre dans son espace de vie peut s’avérer être un bon antistress quand le moral est à zéro. Le désordre peut en effet envahir votre environnement, vous encombrer et risquer d'ajouter du stress à votre quotidien (pensez au fait d'avoir à rechercher vos clefs pendant de longues minutes en plein coup de blues...). Changer la décoration vous permettra au contraire de stimuler vos perceptions via un environnement nouveau. Si vous souhaitez un changement total de votre espace, il existe une pratique nommée le « Feng shui » qui a pour but d’harmoniser l’énergie de votre environnement de façon à en faire un espace de bien-être, de calme et de prospérité tout en vous permettant de vous sentir mieux dans votre domicile. 

Prenez soin de vous 

Un coup de blues peut générer la tendance à se laisser aller, le mal-être prenant le dessus et vous poussant à négliger de prendre soin de votre corps et de votre esprit. Mais rappelez-vous qu'un coup de blues est temporaire, et que la rémission est entre vos mains si vous identifiez les facteurs de risques et que vous ne renoncez pas aux petits plaisirs quotidiens. Prenez un bain, préparez-vous de petits plats, faites des siestes, repensez à vos plus beaux souvenirs, maintenez vos relations sociales : tous ces plaisirs quotidiens, même s'ils ne génèrent plus autant de plaisir à cause de la déprime passagère, auront au moins l'intérêt de limiter les risques que votre coup de blues ne laisse place à un début de dépression. 

Parlez-en à un professionnel 

La psychothérapie fait partie des traitements les plus efficaces pour vous aider à vous rétablir. Un psychologue saura faire part de neutralité et vous donnera les meilleurs conseils pour que vous puissiez aller mieux, sans vous brusquer, tout en prenant compte de votre mal-être et en vous apprenant à gérer vos émotions de façon saine. Il vous permettra de comprendre d’où proviennent vos coup de blues, comment mieux gérer votre quotidien et comment limiter les risques de réapparition de déprimes passagères.

Chez Psy n You, nous mettons à votre disposition de nombreux psychologues en ligne et psychothérapeutes spécialisés dans divers domaines tels que le traitement de l’anxiété, du stress ou encore de la dépression, et tout cela, en ligne et à via différents médias de consultation.

Pour commencer votre toute première consultation avec l’un de nos thérapeutes en ligne, c'est par ici.