Prendre conscience de son addiction aux jeux vidéo, ou de celle d’un proche, est la plus importante des étapes pour pouvoir s’en sortir, car c'est la première. Cette prise de conscience peut être consécutive à un épuisement physique, un changement de comportement, un échec scolaire ou un isolement social, mais le plus important consiste à identifier les signes precurseurs plutôt que les conséquences négatives de l'addiction. La personne se rend alors compte que ses heures passées à jouer commencent à affecter ou pourraient finir par affecter aussi bien sa santé mentale que physique. Il se peut aussi que la sonnette d’alarme soit tirée par l’entourage du joueur. Ces derniers doivent alors être rassurants et à l’écoute, afin de ne pas pousser le sujet à se renfermer et afin de ne pas le culpabiliser. Alors que faire pour surmonter une addiction aux jeux vidéo ? 

Qu’est-ce qu’une addiction ? 

L’organisation mondiale de la santé (OMS) la définit comme un état de dépendance chronique ou périodique à un comportement (réseaux sociaux, jeux, écrans, pornographie, etc), ou à une substance (tabac, alcool, cannabis et drogues, etc). La personne se trouve incapable de se contrôler, ni de contrôler le temps consacré à cette activité, et la poursuit en étant consciente de ses conséquences nocives sur sa vie. 

Comment reconnaître une addiction aux jeux vidéo ? 

L'addiction aux jeux vidéo est aussi connue par le terme «  gaming disorder », selon la classification statistique internationale des maladies et des problèmes connexes (CIM-11). Cette addiction est caractérisée par plusieurs critères dont l’impossibilité d’avoir un contrôle sur le jeu. Le sujet se voit alors pris sous l’emprise du jeu, en pratiquant cette activité plus longtemps que ce qu’il avait planifié, et subit une négligence des activités quotidiennes et loisirs, au profit du jeu vidéo. 

Cette addiction peut être une forme d'échappatoire afin de ne pas faire face aux problèmes et responsabilités du quotidien : on peut alors observer une forme d'indifférence aux conséquences néfastes de l'addiction. Chez les jeunes enfants, les conséquences cognitives négatives de l’usage excessif des jeux vidéo peuvent ne pas se voir à court terme, cependant il reste fondamental de rester vigileant et d'agir en prévention, car cette addiction peut altérer le développement cognitif lorsqu'installée sur la durée, provoquant ces types de symptômes caractéristiques : 

Un sommeil perturbé 

• Un échec scolaire 

• Un isolement social 

• Des troubles de la concentration et de l'attention

• Des troubles de l’alimentation avec une prise de poids

• Des troubles psychiques (anxiété, dépression)

• Des troubles du comportements (agressivité, impulsivité, violence)

• D'autres formes d'addiction (aux écrans, au tabac, etc).

Chez l’adulte, l’une des premières causes de cette addiction est souvent une souffrance psychologique qui se présente par une perte de l’estime de soi. Chez certaines personnes on peut également observer de l’agressivité ou de l’irritabilité. 

Conseils pour s’en sortir  

Faites vous plaisir

Reprenez et diversifiez les activités qui vous procurent du plaisir, telles que la musique ou le sport. Il est tout à fait normal que les débuts soient difficiles ou peu agréables. Mais le plus important c’est de ne pas se décourager. Cette sensation de satisfaction refera surface petit à petit. 

Soyez sociable

Faites un pas vers l'autre, même si vous pourriez avoir l’impression de ne pas partager les mêmes centres d’intérêt. Avoir une discussion ou une activité avec une personne étrangère au monde des jeux vidéo vous permet d’élargir vos horizons et d’apprendre davantage sur autrui, tout en sortant de l’emprise du jeu.   

Ayez un groupe de jeu

L’addiction peut être nuisible, mais la solitude l’est aussi. Jouez à différents jeux avec votre famille ou vos amis, en changeant des jeux habituels qui vous mènent vers l’excès. Optez pour des jeux de sociétés, et éloignez-vous des écrans le temps d’une soirée.

Faites-vous un défi 

Reprenez les pratiques qui vous semblent valorisantes. Ayez des objectifs, faites des projets. Prenez les manettes du monde réel et prouvez-vous que vous êtes capable d’accomplir des choses constructives en dehors des écrans. Il en va de votre confiance en vous, qui ne peut pas être accomplie uniquement par les jeux vidéo. 

Soignez hygiène de vie

Les joueurs peuvent souvent avoir une horloge biologique perturbée, ainsi qu’une mauvaise alimentation, ce qui affecte leur santé psychologique et physique. Ceci est souvent lié au fait que le jeux-vidéo ayant sa propre temporalité, il peut souvent faire oublier au joueur le temps qui passe, l'amenant à décaler sommeil et alimentation. Le sport, une bonne nuit de sommeil, avoir des heures régulières pour manger… Tout cela vous permettra de reprendre les rênes de votre vie, et surtout de cadrer votre comportement.

Comprenez-vous

Qu’est-ce qui me pousse à jouer autant ? Suis-je en train de fuir mes problèmes, et si oui quels problèmes ? Avoir les réponses à ces questions peut être difficile, mais la difficulté de réponse est souvent le signe que la question est importante. 

Ne paniquez pas devant la rechute

La culpabilité peut se voir lors d’une rechute qui fait suite à un événement tragique ou stressant. On se retrouve alors inconsciemment face à notre écran, à reprendre nos vieilles habitudes. Il faut savoir que cela peut se produire, et cela ne signifie pas nécessairement l'échec face à l'addiction. Ces rechutes se feront de plus en plus rares avec le temps, si les bonnes pratiques et dynamiques sont mises en place. 

Entamez une psychothérapie

Surmonter l’addiction, notamment aux jeux vidéo, demande souvent une aide et une supervision professionnelle. Un(e) psychologue dispose de la connaissance et de l’expérience nécessaires pour vous aider dans votre défi, il saura vous indiquer quels stratégies adopter pour reprendre progressivement le contrôle et l'ascendant sur votre comportement. Exposez-lui vos inquiétudes, vos problèmes, et tout ce qui vous tourmente. La psychothérapie aura pour effet de vous permettre de jouer sans craindre de retomber dans l’excès. 

Ainsi, on vous recommande nos psychologues en ligne spécialisés dans la prise en charge des addictions sur Psy n You, vous pourrez les consulter via différents médias, au tarif unique de 35€ la séance. 

Je m'inscris